Un nouveau local scout

Le 28 octobre 2012, les Pionniers ont pu officiellement prendre possession de leur nouveau local qui a été entièrement financé par les instances de la paroisse Saint-Géry de Rebecq. .

L’inauguration officielle s’est déroulée en présence des autorités paroissiales, de la fabrique d’église, des chefs, pionniers et parents. Après une introduction spirituelle par Belette (totem de notre ancien curé l’abbé ARNOULD), un speech de remerciement par Martre (Bernard DUPRET, l’un des chefs d’unité), le local a été béni par Monsieur le curé Gaudens. L’inauguration s’est terminée par le traditionnel verre de l’amitié.

Articles récents

Qui est saint Géry ?

Vitrail central – église Saint-Géry à Rebecq

Saint Géry est né à Yvois, maintenant Carignan, dans les Ardennes. Élevé par des  parents chrétiens, il est remarqué par l’évêque de Trêves Magnericus, qui l’élève au rang de diacre. Vers 580 ou 585, il devient évêque de Cambrai-Arras, et est consa­cré par le métropolitain de Reims Gilles. Il s’illustre alors dans la lutte contre le paganisme et la destruction des idoles, et se consacre également à la libération des prisonniers. Il s’inté­resse aussi à l’organisation de son évêché. En 613, le roi Clotaire II, sensible à sa bonne réputation, le charge de faire en son nom des dons aux pauvres. Saint Géry meurt au terme d’un épiscopat de trente-neuf ans, un 11 août vers l’an 625, et est enterré dans l’église Saint-Médard de Cambrai, qu’il avait lui-même fait bâtir.

A.-F. LABIE – LEURQUIN, La vie de saint Géry dans les légendiers en français de la fin du Moyen Âge in La Revue du Nord, tome LXVIII, n° 269, avril-juin 1986, pp. 445-453.

De nombreuses guérisons miraculeuses sont attribuées par les auteurs médiévaux à saint Géry : guérison de lépreux, de maladies de la peau, de maladies propres au bétail, de la phtisie (tuberculose) et des difformités des jambes.

Mais la majorité des prodiges que l’on prête à saint Géry concerne des libérations miraculeuses de prisonniers et d’esclaves, lorsque leurs maîtres ont refusé de leur accorder la liberté malgré sa demande. Pour ce motif, saint Géry est devenu aujour­d’hui le patron des prisonniers.

À ce don de libérer les captifs s’ajoute aussi la capacité qu’avait saint Géry de déli­vrer les victimes du démon et des influences de personnes mal intentionnées.

Renseignements fournis par Monsieur André CARLIER, membre de la fabrique d’église Saint-Géry de Braine-le-Comte et auteur d’une biographie du saint patron de sa paroisse, à paraître.

  1. Qu’avons-nous aujourd’hui à apprendre de saint Géry ? Laisser un commentaire
  2. Annonces pour le mois de janvier 2021 Laisser un commentaire
  3. Formulaire de contact Laisser un commentaire
  4. Réciter le chapelet avec l’Unité Pastorale de Rebecq Laisser un commentaire
  5. Présentation de la paroisse Saint-Géry Laisser un commentaire
  6. Descriptif de l’église Saint-Géry Laisser un commentaire
  7. L’Evangile au Quotidien Laisser un commentaire
  8. Pour connaître le lieu et l’horaire d’une messe en Belgique francophone Laisser un commentaire
  9. Pour écouter, chaque semaine, les lectures du dimanche Laisser un commentaire