Annonces pour le mois de juin 2022

Transmission de charge pastorale dans notre paroisse :

  • Comme vous l’avez déjà appris, notre Évêque Mgr Jean-Luc HUDSYN nous a envoyé un nouveau pasteur en la personne de Faustin BAHIZIRE, actuellement curé de la paroisse du Sacré-Coeur à l’Ermite (Braine-l’Alleud). Faustin sera officiellement en fonction à partir du 1er septembre prochain.

    Faustin BAHIZIRE a été ordonné prêtre en 2003 dans l’Archidiocèse de Bukavu (Rép. Dém. du Congo). Il est licencié en informatique et gestion.

  • L’Équipe d’Animation Paroissiale a décidé que la transmission de la charge pastorale entre Gaudens et Faustin se déroulera lors d’une célébration eucharistique le samedi 10 septembre prochain à 15h30, en présence de notre doyen le Père Jan PELC. Au début de l’office, la fabrique d’église accueillera le nouveau curé et lui remettra la clé de l’église. A la fin de la messe nous aurons l’occasion de remercier Gaudens pour sa présence et son action pastorale parmi nous depuis septembre 2011. Le verre de l’amitié, offert par la Fondation NEUNEZ, permettra à chacun et chacune d’entre nous de nous entretenir plus personnellement avec Faustin et Gaudens.
  • Gaudens prendra ses vacances à partir du 1er août et, le 21 août, fêtera ses 50 années de sacerdoce avec sa famille et tout l’Archidiocèse de Bukavu. Au cours de cette célébration un jeune sera ordonné prêtre pour la Société des Missionnaires d’Afrique (« Pères Blancs »).
  • En réponse à notre demande, Gaudens ne souhaite pas un cadeau bien précis mais préfère une aide financière qui lui permettra de s’installer dans une autre commune du Brabant wallon. Vous pouvez verser votre participation sur le compte de la section-AOP de Rebecq BE42 0682 0760 2154 avec la mention « Remerciements à Gaudens ».

Travaux dans l’église :

  • Vous aurez constaté que, depuis quelque temps, il pleut parfois abondamment dans l’église. A la demande de la fabrique d’église, une inspection de la toiture a eu lieu vendredi dernier. Il apparaît que la corniche supérieure située du côté gauche de la nef s’est déplacée sur plusieurs mètres. Une intervention d’urgence a lieu ce lundi 13 juin. Par la suite elle devra être entièrement remplacée.
  • La sono de l’église sera réparée entre le 23 et le 26 juin.

Accueil des personnes réfugiées d’Ukraine :

  • Vous pouvez prendre connaissance de la lettre pastorale qui nous est adressée par Monsieur le Cardinal De KESEL en activant ce LIEN.
  • Voici des informations complémentaires sur l’accueil des réfugiés ukrainiens en Région wallonne transmises par le cabinet du Ministre COLLIGNON :
    • charte d’hébergement citoyen des ressortissants venant d’Ukraine : LIEN ;
    • conditions à remplir pour garantir un hébergement de qualité aux ménages ukrainiens : LIEN ;
    • modèle de convention d’occupation précaire: LIEN.
  • Des informations supplémentaires peuvent toujours être trouvées sur le site web Je suis un citoyen wallon | Wallonie.

Dans les prochains jours :

  • Samedi 25 juin :
    • à 10h00, célébration des funérailles de Pierre DUBOIS, ancien organiste de notre paroisse, décédé ce lundi 20 juin à l’âge de 79 ans ;
    • à 18h00 : messe mensuelle des défunts.
  • Dimanche 26 juin : à 10h00, messe paroissiale en l’église St-Géry.
  • Jeudi 30 juin : à 14h30, messe à la Résidence d’Arenberg.
  • Samedi 02 juillet : à 14h30, réunion de la fabrique d’église à la cure.
  • Dimanche 21 août :
    • à 10h00, messe paroissiale en l’église St-Géry ;
    • à 12h00, repas paroissial sous le préau de l’école St-Géry. Vous recevrez de plus amples informations à ce sujet au début du mois d’août.

Abonnement au journal Dimanche :

Pour plus de renseignements, cliquer ICI. Et pour télécharger gratuitement le journal Dimanche de Pâques, cliquer ICI.

Nouvelles de notre Unité Pastorale :

  • Pour lire le bulletin d’information n° 55 d’avril 2021, cliquer ICI.

Nouvelles du Vicariat du Brabant wallon :

  • Pour lire la dernière newsletter de juin 2022, cliquer ICI.

Nouvelles de l’ Archidiocèse de Malines-Bruxelles :

  • Pour lire le tout dernier bulletin d’information (24/06/2022), cliquer ICI.

Bonne semaine à toutes et à tous

Votre curé Gaudens.

Réciter le chapelet avec l’Unité Pastorale de Rebecq

Grâce à la participation de toutes et tous, nous avons pu terminer le chapelet numérique initié par notre Unité Pastorale. Voici l’adresse de la vidéo :

https://youtu.be/kRuDbgBwJfk.

Quand on regarde ce chapelet numérique, nous pouvons être frappés et profondément touchés par la ferveur des personnes qui prient la Vierge Marie ; quels que soient leur âge ou leur état physique, elles n’hésitent pas à marquer ainsi leur attachement au Christ et à l’Église. Et puis, c’est aussi une autre manière de prier le chapelet : ici, en voyant nos frères et nos sœurs dans le Christ réciter leur Je vous salue Marie nous sommes presque malgré nous amenés à nous y joindre !  Quelques enfants y ont aussi pris part. Espérons que ce chapelet numérique sera un moyen de ramener à cette dévotion des personnes qui l’ont désertée ou qui ne la connaissent pas.

Désormais, vous pouvez vous joindre à nous, réciter une ou plusieurs dizaines de ce chapelet, quel que soit d’ailleurs le moment de l’année.

Qui est saint Géry ?

Vitrail central – église Saint-Géry à Rebecq

Saint Géry est né à Yvois, maintenant Carignan, dans les Ardennes. Élevé par des  parents chrétiens, il est remarqué par l’évêque de Trêves Magnericus, qui l’élève au rang de diacre. Vers 580 ou 585, il devient évêque de Cambrai-Arras, et est consa­cré par le métropolitain de Reims Gilles. Il s’illustre alors dans la lutte contre le paganisme et la destruction des idoles, et se consacre également à la libération des prisonniers. Il s’inté­resse aussi à l’organisation de son évêché. En 613, le roi Clotaire II, sensible à sa bonne réputation, le charge de faire en son nom des dons aux pauvres. Saint Géry meurt au terme d’un épiscopat de trente-neuf ans, un 11 août vers l’an 625, et est enterré dans l’église Saint-Médard de Cambrai, qu’il avait lui-même fait bâtir.

A.-F. LABIE – LEURQUIN, La vie de saint Géry dans les légendiers en français de la fin du Moyen Âge in La Revue du Nord, tome LXVIII, n° 269, avril-juin 1986, pp. 445-453.

De nombreuses guérisons miraculeuses sont attribuées par les auteurs médiévaux à saint Géry : guérison de lépreux, de maladies de la peau, de maladies propres au bétail, de la phtisie (tuberculose) et des difformités des jambes.

Mais la majorité des prodiges que l’on prête à saint Géry concerne des libérations miraculeuses de prisonniers et d’esclaves, lorsque leurs maîtres ont refusé de leur accorder la liberté malgré sa demande. Pour ce motif, saint Géry est devenu aujour­d’hui le patron des prisonniers.

À ce don de libérer les captifs s’ajoute aussi la capacité qu’avait saint Géry de déli­vrer les victimes du démon et des influences de personnes mal intentionnées.

Renseignements fournis par Monsieur André CARLIER, membre de la fabrique d’église Saint-Géry de Braine-le-Comte et auteur d’une biographie du saint patron de sa paroisse, à paraître.

Qu’avons-nous aujourd’hui à apprendre de saint Géry ?

Eglise Saint-Géry de Braine-le-Comte

À l’image des chrétiens d’aujourd’hui, Géry se trouve confronté aux problèmes de son époque qui, curieusement, ne sont pas très différents des nôtres.

 L’athéisme. Quatre siècles d’occupation, puis d’effon­drement de la civilisation romaine avaient laissé un grand vide spirituel, où ne subsistaient que quelques restes de religion. Dans un monde dominé par la recherche des honneurs, des plaisirs, de l’argent et par la violence, on dirait aujourd’hui par le matérialisme, ce ne devait pas être facile de prêcher un évangile d’amour et de partage.

La violence. Époque dure que celle de saint Géry, avec les guerres fréquentes entre les petits-fils de Clovis et leurs conséquences : les rançons, les prisonniers, les razzias de main d’œuvre convertie en esclaves. On voit alors saint Géry s’employer à négocier (….) la libération des prisonniers et des jeunes esclaves. (….). La violence, sous ses formes diverses, la privation de liberté ne sont-ils pas selon les pays, des problèmes actuels ?  Par ailleurs, n’avons-nous pas à nous libérer de bien des escla­vages de la vie moderne ?

Les pauvres et les malades. (….) Aujourd’hui, encore l’Église nous invite à recon­naître d’autres formes de pauvreté, chez nous et dans le tiers-monde, et les chrétiens qui visitent, écoutent, soulagent moralement les malades et les personnes âgées ou isolées, tous les laissés pour compte, ne font pas autre chose que notre bon évêque voici 1400 ans.

Le racisme existait aussi de la part des classes dominantes vis-à-vis des déportés par faits de guerre, des esclaves qui n’avaient même pas le droit de se marier, des pauvres qui vendaient leur liberté pour trouver du travail et pouvoir subsister. Recon­naissant déjà « l’éminente dignité de la personne humaine », les conciles que saint Géry appliquait et auxquels il a participé, défendaient les marginaux de la société.

Ainsi, si nous savons lire la vie de certains personnages, en les replaçant dans le contexte de leur époque, on s’aperçoit que leurs témoignages peuvent encore nourrir notre réflexion et notre foi, et nous montrer des chemins de vérité.  Saint Géry est de ceux-là (….).

D’après le site web de la paroisse Saint-Géry à Baudour, page consultée le 24/01/2021.

L’Evangile au Quotidien

Quel service proposons-nous ?

L’Evangile au Quotidien est un service Evangelizo.org.

L’Evangile au Quotidien vous propose de recevoir chaque matin par courrier électronique personnalisé, gratuitement et sans aucune contrainte (publicitaire ou autre), le texte de l’évangile du jour selon les calendriers liturgiques fixés par l’Église catholique. A ce jour, le service est proposé selon les calendriers liturgiques des rites suivants : romain ordinaire et extraordinaire, maronite, byzantin, arménien, ambrosien.

Plusieurs rites et calendriers liturgiques sont en usage au sein de l’Église catholique. Le rite romain est celui de la majorité des catholiques, d’autres sont adoptés par des millions de croyants en communion avec le Siège Apostolique Romain, en particulier au sein des Églises orientales. En proposant les lectures selon les différents rites catholiques, Evangelizo souhaite refléter cette richesse de la tradition de l’Église.

De même, Evangelizo souhaite faire connaître les écrits spirituels des Pères et Docteurs de l’Église et contribue à cette fin à leur traduction dans de nouvelles langues, avant de les diffuser en commentaire de l’Évangile ou de la fête du jour.

Un service souple et sans contrainte.

Nous ne demandons ni votre nom, ni vos coordonnées. Seule votre adresse électronique nous est nécessaire pour vous faire parvenir quotidiennement l’évangile du jour. Nous nous engageons à ne communiquer cette adresse à aucun organisme, entreprise ou association, qu’ils soient à vocation lucrative ou non.

Nous garantissons également que vous ne recevrez de notre part aucun message de quelque ordre que ce soit qui n’aurait pas de lien direct avec le fonctionnement du service que nous vous proposons.

Vous pouvez bien sûr à tout moment vous « désinscrire », soit en suivant les instructions contenues dans chacun des messages quotidiens de l’EaQ, soit en vous rendant sur ce site et en cliquant sur la rubrique «Gérez votre abonnement».

Personnaliser le courrier quotidien de l’EaQ

Lors de votre inscription, mais aussi à tout moment en cliquant sur «Gérez votre abonnement» à la fin du courrier quotidien de l’EaQ, ou encore sur ce site en cliquant sur la rubrique «Gérez votre abonnement», vous pouvez personnaliser plusieurs paramètres comme l’objet du message (ex. Objet : Évangile du jour, Privé, Bonne nouvelle etc.), le format (HTML ou texte) et la langue (actuellement disponibles : Français, Espagnol, Anglais, Allemand, Néerlandais, Italien, Polonais, Portugais, Arabe, Arménien, Grec, Malgache, Gaélique).

Vous recevrez également dans le même message l’indication des Saints du jour.

Enfin, très utile en cas d’absence prolongée, vous pouvez suspendre votre abonnement sans avoir à le résilier.

Pour s’abonner : cliquer ICI.

Pour connaître le lieu et l’horaire d’une messe en Belgique francophone

www.egliseinfo.be est une plateforme interactive qui vous renseignera sur les lieux et les horaires des célébrations en Belgique francophone

L’initiative est privée au départ, on la doit à Jacques Galloy, mais elle est appelée à grandir. Il s’agit de la plateforme www.egliseinfo.be . Que propose-t-elle ? Une aide à tous ceux qui veulent trouver une célébration, un lieu de culte et le localiser sur une carte.

A qui est destinée cette application? Principalement aux personnes qui ne vont pas spécialement à la messe tous les dimanches, mais qui veulent savoir directement où ils pourraient aller. L’application est aussi destinée aux familles qui veulent une confirmation et une mise à jour des horaires de messes. Elle est aussi destinée aux personnes qui visitent notre pays et veulent aller prier dans une église ou la découvrir tout simplement.

Tous les horaires de notre paroisse y sont indiqués. Pour en prendre connaissance, cliquer ICI.

Pour écouter, chaque semaine, les lectures du dimanche

Les frères dominicains de la province de France et l’équipe de Retraite dans la Ville nous offrent une nouvelle proposition : Dimanche dans la Ville. Nous pourrons ainsi écouter l’Evangile, les deux lectures et le psaume chanté ; un intermède musical, à l’orgue, est aussi prévu pour le temps de méditation.

Pour découvrir ce nouveau site avec les textes de dimanche dernier, cliquer ICI. Une fois l’inscription gratuite enregistrée (en haut, à droite de cette page web), vous recevrez, chaque jeudi et par courriel, un lien vers les nouvelles lectures.