Annonces pour le mois de juillet 2024

Le choeur de l’église St-Géry avant un baptême

Vacances de notre curé :

  • Notre curé Faustin sera en vacances à Bukavu du 23 juillet au 26 août 2024.
  • Les activités pastorales seront assurées par l’abbé Clément KYANGA (0465/28 94 89) et par l’abbé Honoré CITO (0486/34 95 49) qui passera ses vacances à Rebecq.
  • Pour rappel, le numéro,de téléphone de la cure est le 067/44 32 89.

Dans les jours à venir : 

  • Dimanche 21 juillet : à 10h00, messe dominicale dans notre église Saint-Géry, suivie du Te Deum à l’occasion de la Fête nationale.
  • Mardi 23 juillet : à 17h00, récitation du chapelet chez Liliane DUBOIS (rue Rastadt 19 à Rebecq).
  • Jeudi 25 juillet :
    • à 11h00, célébration des funérailles (absoutes) de Monsieur VANHERREWEGHEN Michel décédé le 17 juin 2024 à l’âge de 81 ans ;
    • à 14h30, messe à la Résidence d’Arenberg et visite des résidents.
  • Vendredi 26 juillet : à 09h00 messe suivie de l’adoration du Saint-Sacrement jusque 11h00 ; possibilité de se confesser.
  • Samedi 27 juillet : à 18h00, messe.
  • Dimanche 28 juillet : à 10h00, messe dominicale dans notre église Saint-Géry ; baptême de BOSSE Yaël.
  • Mardi 30 juillet : à 17h00, récitation du chapelet chez Liliane DUBOIS (rue Rastadt 19 à Rebecq).
  • Jeudi  1er août : à 14h30, messe à la Résidence d’Arenberg et visite des résidents.
  • Vendredi 02 août : à 09h00 messe suivie de l’adoration du Saint-Sacrement jusque 11h00 ; possibilité de se confesser.
  • Samedi 03 août  :
    • mariage de MASQUELIE Simon et de VLASSELAER Margaux ;
    • à 18h00, messe.
  • Dimanche 04 août : à 10h00, messe dominicale dans notre église Saint-Géry ; baptême de ROBIN Hénia et ROBIN Milo.
  • Mardi 06 août : à 17h00, récitation du chapelet chez Liliane DUBOIS (rue Rastadt 19 à Rebecq).
  • Jeudi 08 août : à 14h30, messe à la Résidence d’Arenberg et visite des résidents.
  • Vendredi 09 août : à 09h00 messe suivie de l’adoration du Saint-Sacrement jusque 11h00 ; possibilité de se confesser.
  • Samedi 10 août  : à 18h00, messe.
  • Dimanche 11 août : à 10h00, messe dominicale dans notre église Saint-Géry ; baptême de VAN DOOREN Yan.
  • Mardi 13 août : à 17h00, récitation du chapelet chez Liliane DUBOIS (rue Rastadt 19 à Rebecq).
  • Jeudi 15 août : à 10h00, messe de l’Assomption de Marie.

Abonnement au journal Dimanche

Pour plus de renseignements, cliquer ICI.

Nouvelles de notre Unité Pastorale :

  • Pour lire le bulletin d’information n° 70 de juillet 2024, cliquer ICI.

Nouvelles du Vicariat du Brabant wallon :

  • Pour lire la dernière newsletter de juillet 2024, cliquer ICI.

Nouvelles de l’ Archidiocèse de Malines-Bruxelles :

  • Pour lire le tout dernier bulletin d’information (04/07/2024), cliquer ICI.

Bonne semaine à toutes et à tous

Votre curé Faustin.

Informations destinées aux bénévoles de l’unité pastorale de Rebecq

Les personnes bénévoles rendent de nombreux services dans nos paroisses et assurent ainsi leur réel dynamisme : chorale, gestion financière et matérielle, aménagement de l’église, gestion de la salle paroissiale, catéchèse, équipe d’animation paroissiale, équipe liturgique, fête paroissiale, visite des malades etc. …

Ce bénévolat est organisé conformément à la loi du 3 juillet 2005 relative aux droits des volontaires, qui impose notamment que ceux-ci soient informés de leurs droits et obligations.

Les paroisses catholiques ne disposent pas de la personnalité juridique. C’est pourquoi, dans notre doyenné, les personnes bénévoles sont prises en charge par une ASBL dénommée « Association des Œuvres paroissiales de la région de Tubize » composée de sections couvrant une paroisse ou une unité pastorale et présidée par Monsieur l’abbé Alain de MAERE, doyen de Tubize. Conformément à ses statuts, cette ASBL a pour but de contribuer et d’aider à la gestion d’activités à caractère religieux, social, éducatif et culturel, se situant dans le cadre ou dans le prolongement de la pastorale de l’Archevêché de Malines-Bruxelles et du Vicariat du Brabant wallon. Son siège social est situé rue de la Déportation 14 à 1480 Tubize.

Quiconque peut être bénévole. Cependant, certaines catégories de personnes sont contraintes par la loi de 2005 à effectuer une démarche préalable. Ainsi, une personne demandeuse d’emploi ou prépensionnée doit déclarer son activité via le formulaire C45B à remettre à son organisme de paiement. Une personne en incapacité de travail doit obtenir l’avis positif du médecin-conseil. Une personne bénéficiant du revenu d’intégration sociale doit informer l’assistant social du CPAS. Enfin, le demandeur d’asile doit prévenir le travailleur social qui l’a pris en charge.

Concrètement, dans notre doyenné, les personnes bénévoles donnent de leur temps gracieusement, sans aucune rémunération ou défraiement. Elles sont couvertes par deux assurances :

  • une assurance en responsabilité civile pour les conséquences pécuniaires des dommages corporels ou matériels qu’elles occasionneraient à des tiers dans le cadre de leur bénévolat ;

  • une assurance de droit commun pour les dommages corporels encourus par elles-mêmes pendant ce bénévolat.

Dans certains cas (la catéchèse par exemple), une assurance « RC Groupements » couvre les bénévoles et les enfants pour les deux types de risques, à savoir d’éventuels dégâts corporels et matériels causés à autrui et les accidents dont ils seraient victimes.

Enfin, les personnes bénévoles sont tenues par un devoir de discrétion par rapport aux faits qu’elles apprendraient dans l’exercice de leur bénévolat.

Il est possible que l’une ou l’autre fabrique d’église ait recours à des personnes bénévoles. Dans ce cas, c’est à elle qu’incombe la charge de leur donner toutes les informations nécessaires.

Des informations complémentaires sont disponibles sur le site de la « Plateforme francophone du Volontariat » : https://www.levolontariat.be.

L’occasion m’est ainsi offerte de remercier du fond du cœur toutes celles et tous ceux qui n’hésitent pas à donner de leur temps et de leur énergie pour faire vivre nos communautés paroissiales.

FLÉMAL Jean-Claude, Vice-président de l’AOP de Tubize

Réciter le chapelet avec l’Unité Pastorale de Rebecq

Grâce à la participation de toutes et tous, nous avons pu terminer le chapelet numérique initié par notre Unité Pastorale. Voici l’adresse de la vidéo :

https://youtu.be/kRuDbgBwJfk.

Quand on regarde ce chapelet numérique, nous pouvons être frappés et profondément touchés par la ferveur des personnes qui prient la Vierge Marie ; quels que soient leur âge ou leur état physique, elles n’hésitent pas à marquer ainsi leur attachement au Christ et à l’Église. Et puis, c’est aussi une autre manière de prier le chapelet : ici, en voyant nos frères et nos sœurs dans le Christ réciter leur Je vous salue Marie nous sommes presque malgré nous amenés à nous y joindre !  Quelques enfants y ont aussi pris part. Espérons que ce chapelet numérique sera un moyen de ramener à cette dévotion des personnes qui l’ont désertée ou qui ne la connaissent pas.

Désormais, vous pouvez vous joindre à nous, réciter une ou plusieurs dizaines de ce chapelet, quel que soit d’ailleurs le moment de l’année.

Qui est saint Géry ?

Vitrail central – église Saint-Géry à Rebecq

Saint Géry est né à Yvois, maintenant Carignan, dans les Ardennes. Élevé par des  parents chrétiens, il est remarqué par l’évêque de Trêves Magnericus, qui l’élève au rang de diacre. Vers 580 ou 585, il devient évêque de Cambrai-Arras, et est consa­cré par le métropolitain de Reims Gilles. Il s’illustre alors dans la lutte contre le paganisme et la destruction des idoles, et se consacre également à la libération des prisonniers. Il s’inté­resse aussi à l’organisation de son évêché. En 613, le roi Clotaire II, sensible à sa bonne réputation, le charge de faire en son nom des dons aux pauvres. Saint Géry meurt au terme d’un épiscopat de trente-neuf ans, un 11 août vers l’an 625, et est enterré dans l’église Saint-Médard de Cambrai, qu’il avait lui-même fait bâtir.

A.-F. LABIE – LEURQUIN, La vie de saint Géry dans les légendiers en français de la fin du Moyen Âge in La Revue du Nord, tome LXVIII, n° 269, avril-juin 1986, pp. 445-453.

De nombreuses guérisons miraculeuses sont attribuées par les auteurs médiévaux à saint Géry : guérison de lépreux, de maladies de la peau, de maladies propres au bétail, de la phtisie (tuberculose) et des difformités des jambes.

Mais la majorité des prodiges que l’on prête à saint Géry concerne des libérations miraculeuses de prisonniers et d’esclaves, lorsque leurs maîtres ont refusé de leur accorder la liberté malgré sa demande. Pour ce motif, saint Géry est devenu aujour­d’hui le patron des prisonniers.

À ce don de libérer les captifs s’ajoute aussi la capacité qu’avait saint Géry de déli­vrer les victimes du démon et des influences de personnes mal intentionnées.

Renseignements fournis par Monsieur André CARLIER, membre de la fabrique d’église Saint-Géry de Braine-le-Comte et auteur d’une biographie du saint patron de sa paroisse, à paraître.

Qu’avons-nous aujourd’hui à apprendre de saint Géry ?

Eglise Saint-Géry de Braine-le-Comte

À l’image des chrétiens d’aujourd’hui, Géry se trouve confronté aux problèmes de son époque qui, curieusement, ne sont pas très différents des nôtres.

 L’athéisme. Quatre siècles d’occupation, puis d’effon­drement de la civilisation romaine avaient laissé un grand vide spirituel, où ne subsistaient que quelques restes de religion. Dans un monde dominé par la recherche des honneurs, des plaisirs, de l’argent et par la violence, on dirait aujourd’hui par le matérialisme, ce ne devait pas être facile de prêcher un évangile d’amour et de partage.

La violence. Époque dure que celle de saint Géry, avec les guerres fréquentes entre les petits-fils de Clovis et leurs conséquences : les rançons, les prisonniers, les razzias de main d’œuvre convertie en esclaves. On voit alors saint Géry s’employer à négocier (….) la libération des prisonniers et des jeunes esclaves. (….). La violence, sous ses formes diverses, la privation de liberté ne sont-ils pas selon les pays, des problèmes actuels ?  Par ailleurs, n’avons-nous pas à nous libérer de bien des escla­vages de la vie moderne ?

Les pauvres et les malades. (….) Aujourd’hui, encore l’Église nous invite à recon­naître d’autres formes de pauvreté, chez nous et dans le tiers-monde, et les chrétiens qui visitent, écoutent, soulagent moralement les malades et les personnes âgées ou isolées, tous les laissés pour compte, ne font pas autre chose que notre bon évêque voici 1400 ans.

Le racisme existait aussi de la part des classes dominantes vis-à-vis des déportés par faits de guerre, des esclaves qui n’avaient même pas le droit de se marier, des pauvres qui vendaient leur liberté pour trouver du travail et pouvoir subsister. Recon­naissant déjà « l’éminente dignité de la personne humaine », les conciles que saint Géry appliquait et auxquels il a participé, défendaient les marginaux de la société.

Ainsi, si nous savons lire la vie de certains personnages, en les replaçant dans le contexte de leur époque, on s’aperçoit que leurs témoignages peuvent encore nourrir notre réflexion et notre foi, et nous montrer des chemins de vérité.  Saint Géry est de ceux-là (….).

D’après le site web de la paroisse Saint-Géry à Baudour, page consultée le 24/01/2021.

Pour connaître le lieu et l’horaire d’une messe en Belgique francophone

www.egliseinfo.be est une plateforme interactive qui vous renseignera sur les lieux et les horaires des célébrations en Belgique francophone

L’initiative est privée au départ, on la doit à Jacques Galloy, mais elle est appelée à grandir. Il s’agit de la plateforme www.egliseinfo.be . Que propose-t-elle ? Une aide à tous ceux qui veulent trouver une célébration, un lieu de culte et le localiser sur une carte.

A qui est destinée cette application? Principalement aux personnes qui ne vont pas spécialement à la messe tous les dimanches, mais qui veulent savoir directement où ils pourraient aller. L’application est aussi destinée aux familles qui veulent une confirmation et une mise à jour des horaires de messes. Elle est aussi destinée aux personnes qui visitent notre pays et veulent aller prier dans une église ou la découvrir tout simplement.

Tous les horaires de notre paroisse y sont indiqués. Pour en prendre connaissance, cliquer ICI.